Alt.sex.bestiality

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher
Chantier.png

ATTENTION, cet article est une ébauche !
Vous pouvez l'améliorer si vous le souhaitez.
Voir l'aide pour savoir comment modifier un article


alt.sex est un Usenet newsgroup particulièrement populaire dans les années 1990. Une étude menée en octobre 1993 par Brian Reid estima son lectorat à 3,3 millions de personne, soit 8% du total du lectorat des Usenet avec 67% des Usenet nodes [pb de traduction] transportant le groupe et un traffic de 2,300 messages par mois.

Rôle des newsgroups dans la constitution de la communauté

La hiérarchie du newsgroup derrière alt.sex comprend de nombreux newsgroup incluant alt.sex.stories (le plus important) mais également alt.sex.bestiality par exemple. Ces newsgroups fournissaient habituellement des images pornographiques. Mais alt.sex.bestiality a notamment permis la diffusion de FAQ et de PIPs pour les zoophiles et de ce point de vue a constitué un lieu important pour la constitution de la communauté zoophile.

Dans une analyse de 1993, Maureen Furniss a conclue que "les boards d'orientation sexuelle constituaient une sorte de groupes de support pour les personnes qui y postaient, particulièrement ceux dont l'orientation sexuelle était très marginalisée (ceux qui pratiquaient le sadomasochisme ou la bestialité, par exemple).

histoire de ces newsgroups

L'université de Warterloo en 1994 a cessé d'héberger alt.sex-bondage et alt.sex.bestiality ainsi que alt.sex-stories et alt.sex-stories.d sur la recommandation de son commité éthique qui avait exprimé des préoccupations à l'égard du contenu de ces newsgroups et le fait qu'il violent le code criminel du Canada.

Plusieurs sous-groupes ont utilisé la hiérarchie bestiality mais étaient humoristiques comme par exemple alt.sex.bestiality.hamster.duct-tape Depuis le développement d'autres opportunités de communication sur intenet, même si la hiérarchie alt.sex comporte toujours plus de 1600 groupes, il y a peut d'activité réelle sur ces groupes en dehors de spam.

Compte tenu des contenus échangés sur ces newsgroups, le sénateur J.J. Exon a été le promoteur d'une loi pour interdire l'échange électronique de matériel obscène (Electronic Decency Act). Il prétendait "empêcher l'autoroute de l'information de ressembler à un quartier de lanterne rouge" ("I want to keep the Information Superhigh-way from resembling a red-light district").

Sources

Liens externes