Animals and Women

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher

ADAMS Carol J. et DONOVAN Josephine (ed.), 1995, Animals and Women, Durham, London, Duke University Press. 381 p.

L'ouvrage est un recueil d'essais qui explorent les connexions théoriques entre le féminisme et la défense des animaux. Offrant selon leurs auteurs une perspective féministe sur le statut de l'animal ce volume défend l'idée que la construction sociale des femmes et leurs oppressions sont inextricablement connectées à la manière dont nous comprenons et nous abusons les autres espèces. Ainsi, il montre qu'une telle perspective ne distrait pas de la lutte pour le droit des femmes mais au contraire y contribue.

Il est à noter que l'ouvrage comporte un ancien article de Virginia Woolf. Explorant la question speciste, il aborde des sujets aussi divers que la question du droit à l'avortement et les droits des animaux ou les bases spécistes du language sexiste. Il traite également de la manière dont les animaux ont été considérés par la science, la littérature et le mouvement environnementaliste.

Ce recueil de textes suggère que la subordination et la dégradation de la femme est un prototype d'autres formes d'abus et que le déni de ce rapport participe au mauvais traitement des animaux et des femmes.

Extraits concernant la zoophilie

Un article rédigé par Carol J. Adams, Woman-Battering and Harm to Animals met en rapport les violences faites aux femmes et les violences à l'égard des animaux. La comparaison entre les femmes bâtues et les violences faites aux animaux domestique est sans doute frappante.

Mais lorsque le texte aborde la question de la zoophilie (p. 65), parce qu'il n'aborde la question que sous l'angle des violences sexuelles, le texte peut s'avérer anti-zoo. On s'accordera avec la dénonciation des comportements qui y sont décrits. Cependant, en excluant la possibilité d'un consentement animal ou le fait qu'une femme ou un homme puisse désirer un rapport sexuel avec un animal (il est vrai que ce n'est pas à proprement parlé son sujet), il donne l'impression de valider les pires clichés sur la zoophilie.

Alors que l'ouvrage évoque l'opprobre associé à la zoophilie au sujet de l'impossibilité de parler pour des femmes qui ont été contraintes par des hommes à des actes sexuels avec des animaux, il est dommage qu'il n'aborde pas ailleurs la question de la zoophilie au travers d'un autre spectre. Finalement, la zoophilie y est exclusivement présentée comme relevant du viol et cela contribue à un amalgame couramment installé autour de cette question.

--Chiron 19 août 2009 à 18:48 (CEST)

Liens externes