Brucellose

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher

250px-BrucellaMelitensis.jpg

La brucellose humaine est devenue rare dans les pays ayant instauré une politique d'éradication de la maladie chez les bovidés, notamment par la vaccination. En France, moins de 50 cas sont déclarés annuellement à l'INVS (http://www.invs.sante.fr/publications/2005/snmi/brucellose.html ). Mais la faune sauvage constitue un réservoir pour la maladie qui peut menacer les animaux d’élevage. La brucellose demeure endémique dans le bassin méditerranéen, au Moyen Orient, en Asie de l'Ouest, en Afrique et en Amérique latine.

Cette maladie peut notamment se transmettre par le biais des sécrétions vaginales et le sperme des animaux. Même si elle reste peu fréquente en France et qu’elle présente d’autres modes de contamination cette maladie concerne donc spécifiquement les personnes ayant des contacts sexuels avec des animaux.

Les questions/réponses qui suivent ont été rédigées à partir de la FAQ du Center for Disease Control américain (http://www.cdc.gov/ncidod/dbmd/diseaseinfo/Brucellosis_g.htm) et de diverses autres sources.


Qu’est ce que la Brucellose ?

La Brucellose est une maladie infectieuse causée par la bactérie Brucella. Cette bactérie se transmet principalement entre animaux et est la cause de maladies chez différents vertébrés. Plusieurs espèces de Brucella affectent les moutons, les chèvres, les vaches, cochons ou chiens ainsi que plusieurs autres animaux.

Ovins et caprins sont contaminés par Brucella melitensis. C’est l’espèce de Brucella la plus courante, la plus pathogène et la plus invasive pour l’homme (80% des brucelloses humaines). La bactérie responsable de la maladie chez les bovins est Brucella abortus. On la trouve surtout en Afrique et en Amérique du Sud. La bactérie responsable de la maladie chez les suidés est Brucella suis. On la trouve surtout en Amérique du Nord et au centre de l’Europe. La bactérie responsable de la maladie chez les canidés est Brucella canis.

Les humains peuvent s’infecter lors de contacts avec les animaux ou des produits animaux consommés qui contiennent cette bactérie. Chez l’homme, la brucellose peut causer différents symptomes qui sont similaires à la grippe et qui peuvent inclure des fièvres, des maux de têtes ou de dos et une faiblesse physique. La breucellose peut aussi causer des symptômes chroniques persitants qui comprennent la fièvre, des douleurs articulaires et la fatigue.

La Brucellose est-elle fréquente ?

La brucellose est peu fréquente en France où la maladie fait l’objet d’une politique d’éradication chez les animaux d’élevage qui comprend la vaccination. Moins de 50 cas sont déclarés annuellement à l’InVS (Institut National de Veille Sanitaire). En revanche elle est endémique dans le bassin méditerranéen, au Moyen-Orient, en Asie de l’Ouest, en Afrique et en Amérique latine et dans certains pays d’Europe de l’Est. Des fromages au lait cru de ces régions peuvent être une source d’infection.


Comment la Brucellose peut-elle se transmettre à l’homme et qui présente un risque d’infection ?

Les humains peuvent être infectés de trois manière : en mangeant ou buvant un produit animal contaminé par la bactérie Brucella, en respirant la bactérie, ou par l’entrée de la bactérie au travers d’écorchure sur la peau ou à travers les muqueuses (appareil génital, bouche).

Le mode de contamination le plus courant est alimentaire. Lorsque les brebis, chèvres ou chamelles sont infectées, leur lait est contaminé par la bactérie. Un lait non pasteurisé (ou fromage) peut transmettre la maladie à l’homme.

L’inhalation n’est pas une voie habituelle de transmission mais elle peut exister lors de travaux de laboratoires sur des cultures bactériennes ou dans les abattoirs.

La contamination par la peau concerne particulièrement le personnel des abattoirs ou les vétérinaires. Le sang, les sécrétions vaginales et le sperme sont des vecteurs de la brucellose.


Est-ce que la brucellose peut se transmettre d’homme à homme ?

La transmission directe de la brucellose d’homme à homme est extrêmement rare. La mère peut le transmettre à son enfant lors de l’allaitement. La maladie peut aussi se transmettre sexuellement. Le port du préservatif ou l’usage de gants en latex pour le fist peuvent donc prévenir de la transmission. Une personne présentant un risque de contamination traitée médicalement devrait éliminer le risque en 3 jours. Des cas rares de transmissions ont pu intervenir par transplantation de tissus.


Comment se prémunir d’une infection ?

En évitant de consommer des produits non pasteurisés dans les régions à risque. Les chasseurs et les travailleurs des abattoirs doivent porter des gants lors de la manipulation des viscères animaux.


Alors qu’il existe des vaccins chez les animaux, il n’en existe pas chez l’homme.

Mon chien a été diagnostiqué atteint de la Brucellose. Quel risque cela présente-t-il pour moi ?

Brucella canis est une espèce de Brucella qui peut infecter les chiens. Cette espèce est occasionnellement transmise à l’homme mais la vaste majorité des infections canines n’entrainent pas d’infections humaines. Si les vétérinaires exposés au sang d’animaux infectés sont considérés à risque ce n’est pas le cas des propriétaires d’animaux domestiques. Il est en effet peu fréquent qu’un propriétaire d’animal domestique soit en contact avec du sang, du sperme ou le placenta d’un chien. C’est en revanche le cas des personnes ayant des contacts sexuels avec les animaux.

La bactérie peut être éliminée chez l’animal en quelques jours de traitement. Cependant la réinfection est fréquente et certains fluides animaux restent infectieux pendant plusieurs semaines. Les personnes immunodéprimées (cancéreux, séropositifs au VIH, ou patients transplantés) doivent éviter le contact avec des chiens infectés par la Brucellosa canis.


Quels peuvent être les symptômes de la Brucellose ?

Les formes les plus fréquentes (surtout avec Brucellosa abortus qui est la forme qui atteint le bétail) présentent des symptômes ressemblant à la grippe.

  • Forme aigüe septicimique (Fièvre de Malte) : Après une incubation de 8 à 21 jours, fièvre ondulante surtout nocturne avec sueurs et douleurs pendant environ 15 jours.
  • Forme subaigüe ou localisée : Cette phase survient 6 mois après la septicémie en l’absence de traitement ou lorsque celui-ci a été insuffisant. Il y a constitution de foyers infectieux isolés ou multiples affectant n’importe quel organe (testicules, cœur, poumons, articulations…)
  • Forme chronique : Elle survient parfois après les deux premières phases mais elle peut être aussi inaugurale. Sans fièvre, caractérisée par une grande fatigue, avec douleurs ostéo-articulaires.

Chez la femme enceinte, la brucellose aigüe peut provoquer un avortement ou un accouchement prématuré.

Comment la Brucellose est-elle diagnostiquée ?

La Brucellose est diagnostiquée en laboratoire par la découverte de la bactérie dans des prélèvements sanguins ou de la moelle épinière. Des tests sanguins aux anticorps peuvent également être réalisés pour cela deux prélèvements doivent être réalisés à deux semaines d’intervalle.


Existe-t-il un traitement de la Brucellose ?

Oui, mais le traitement peut être difficile. Des antibiotiques efficaces sont prescrits. Habituellement de la doxycycline et de la rifampicine sont utilisées en combinaisons pendant six semaines pour prévenir la réapparition de l’infection. Selon la sévérité de la maladie et la durée du traitement, la guérison prend plusieurs semaines à plusieurs mois. La mortalité est faible (inférieure à 2%), et est habituellement associée à une localisation au niveau du coeur.

Un traitement post-exposition existe aussi pour les personnes ayant présenté un risque d’exposition identifié.


Sources externes :