Du zoophile à l'ethnophile : L'amitié homme/animal comme modèle de subordination

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Sergio Della Bernardina, "Du zoophile à l'ethnophile : L'amitié homme/animal comme modèle de subordination" in Amitiés : (anthropologie et histoire), pp. 99-117, 1999. Cote INIST : L 27407, 35400008519754.0050

Résumé:

Délibérément provocatrice et paradoxale, l'approche de l'amitié que propose l'A. invite à réfléchir sur ce que l'amitié supposée entre les hommes et les animaux peut révéler sur l'amitié entre les hommes dans toutes ses variantes, y compris celle qui unit l'ethnologue aux objets de son observation ; entreprise qui mobilise dans la même démarche l'anthropologie, l'histoire et la philosophie, mais également l'éthologie et la psychanalyse, et qui tente de réintroduire dans l'épistémologie de l'amitié la dialectique entre désir et réalité, pulsion refoulé et représentation sociale. Parcourant à grands pas l'histoire des amitiés des hommes avec leurs compagnons-animaux, de l'antiquité au Moyen Âge et à la modernité européennes, l'objectif est finalement de vérifier si la représentation de sentiments aussi nobles que l'amitié n'est pas porteuse de mécanismes inconscients permettant de réaliser des opérations moralement douteuses. Et si l'amitié était un opérateur de la subordination et de la domination, des hommes envers les animaux, et des hommes envers les autres hommes ?