Littérature et zoophilie

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher
Chantier.png

ATTENTION, cet article est une ébauche !
Vous pouvez l'améliorer si vous le souhaitez.
Voir l'aide pour savoir comment modifier un article


La zoophilie apparaît fréquemment dans la littérature qu'il s'agisse de la Mythologie gréco-latine ou de textes plus contemporain. C'est souvent l'occasion pour les auteurs de donner libre cours à leur imagination ou des fantaisies érotiques.

Mythologie

De nombreuses scènes de la Mythologie gréco-latine mettent en scène des hommes et des dieux ou des humains. Ainsi Zeus se transforme en cygne pour séduire Leda, en taureau pour violer Europe ou encore en aigle pour enlever Ganymède. De nombreuses autres cultures ont des mythes qui présentent des hommes ou des femmes ayant des relations sexuelles avec des animaux. Un mythe moderne attribut la mort de l'impératrice de Russie Catherine la Grande à un accident alors qu'elle tentait de s'accoupler avec un taureau ou un cheval.

Contes de fées

Les références littéraires à la zoophilie sont particulièrement nombreuses dans les contes de fées comme par exemple La belle et la bête et la figure du prince sous les traits d'une grenouille dans d'autres contes. Ces références sont parfois plus explicitement érotiques comme dans Les Milles et une nuits avec l'histoire de l'amant singe, dans le Lac des cygnes ou encore avec le personnage de Bottom chez Shakespear dans Le Songe d'une nuit d'été.

Littérature contemporaine

Les occurrences de scènes de la zoophilie dans la littérature sont abondantes.

La nouvelle de Balzac Une passion dans le désert raconte une histoire d'amour entre un soldat et une panthère. C'est le même érotisme que l'on retrouve avec l'histoire du gorille géant King Kong mis à l'écran avec emphase.

Le roman de fantaisie particulièrement populaire de Piers Anthony, Xanth met en scène de nombreux accouplements inter espèce qui produisent des figures hybrides comme des Centaures issus d'un homme et d'un cheval et un cheval ou des hyppogriffes issues d'un cheval et d'un griffon lui même né de l'accouplement d'un lion avec un aigle.

Dans la plupart de ces textes narratifs, un animal mâle symboliquement hyperpotent s'accouple avec une femme en engendrant habituellement une curieuse progéniture. Mais dans d'autres textes comme dans Les Exploits d’un jeune Don Juan de Guillaume Appolinaire c'est clairement l'érotisme des rapports sexuels avec les animaux qui est mentionné.

Culture populaire

De nombreuses blagues évoquent la copulation entre des hommes et toutes sortes d'animaux (typiquement avec une truie ou une chèvre) ou encore le viol d'hommes par des animaux (typiquement des singes, des taureaux ou des chiens).

Lenny Bruce, l'inventeur du stand up aux États-Unis récitait "Psychopathia sexualis / I'm in love with a horse than comes from Dallas..." ou racontait encore une parabole au sujet d'un homme et un poulet pour illustrer la mise en cause de la libido masculine.

Dans Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe, le psychiatre du film de Woody Allen tombe amoureux d'un mouton nommée Daisy mais la découverte de l'affaire l'amène à boire du Woolite de désespoir.

"The Sheep Dip" du chansonnier Roger Diezt évoque le même thème. Diverses chansons prennent un tour plus catholique pour évoquer la séduction des femmes, les hommes copulant avec toutes sorte d'animaux, le viol ou d'autres scénario comme la femme sexuellement omnivore et des enfants lubriques.


Source

Vern L. BULLOUGH et Bonnie BULLOUGH (dir.), Human Sexuality, An Encyclopedia, Garland publishing, 1994, p. 60-61.