Mazeppa

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Mazeppa

Affiche du film

Mazeppa est un film de Bartabas.

Il reprend l'histoire du peintre Théodore Gericault (peintre du célèbre tableau "Le radeau de la Méduse").

C'est un film poétique et cru, qui dérange lors du visionnage. Ce n'est pas un film ordinaire, il y a des séquences assez longues, de longs, très longs traveling.

Poésie, beauté, art

Le film s'ouvre sur une scène curieuse, crue et gore, un genre d'abattoir de chevaux. On y voit des têtes de chevaux coupées, et une personne submergée par un bain de sang.


Passé cette scène choque, on vire dans un monde splendide, où le peintre Gericault souhaite apprendre à peindre les chevaux, ce qui implique de devoir connaitre les chevaux. Il est donc amené à suivre une troupe de cirque équestre, dirigée par une personne excentrique, qui va éduquer Gericault sur le cheval en tant qu'être vivant.

Ce film est un grand bonheur pour ceux qui pensent aimer cet animal, car on suit l'apprentissage de Gericault, comme si nous étions à ses cotés, du début à la fin du film.

Il n'est pas question ici d'équitation "tout publique", contrairement au film Danse avec lui, celle ci est ici très technique et se fond dans la relation homme-cheval, qui est une "étreinte charnelle":


Bartabas a voulu montrer le cheval en tant qu'animal et compagnon, sa naissance, sa vie, sa mort, la vie à ses coté, son travail.
L'équitation ne respectant pas le cheval est vivement critiquée, comme le montre cet extrait :

On est loin du coté rose d'Alexandra Lederman, ici, tout l'aspect du monde équin est montré.
La mort du cheval est donc abordée dès le début du film, et le travail équestre est montré dans sa plus belle facette (avec ce galop tout rassemblé, aussi bien en avançant qu'en recullant), mais également avec un cheval au travail, fatigué, en sueur, tenus de chaque coté, pour la scène de la croupade.


Le message qu'il veut faire passer est résumé dans cette partie du film :

Une scène de mise bas est présente dans le film (scène réaliste, où tout est montré), ainsi qu'une scène de saillie.

Cette séquence est disponible ici, dans son intégralité, car ce n'est pas une scène à but purement sexuellement (il n'y a pas de gros plans de la saillie, on ne voit pas l'étalon se retirer, etc) : il y a plusieurs messages que Bartabas a voulu faire passer à travers elle. La réaction des enfants est la principale.


Il y aurait des rumeurs sur le fait que Bartabas serait éventuellement zoophile. Il s'agit certainement d'une légende urbaine, mais, quoi qu'il en soit, cet homme est réellement un amoureux des chevaux.

Actuellement, Bartabas est à la tête d'un théatre équestre, situé dans la banlieue nord de Paris. Ce théatre est d'ailleurs montré dans Mazeppa dans plusieurs séquences.
Cette troupe équestre, Zingaro, effectue un spectacle par an, très poétique, à découvrir pour la magie et la curiosité des lieux et de cette troupe.
Le site de la troupe est disponible ici : http://www.zingaro.fr/