Vulve

De ZetaWiki
Aller à : navigation, rechercher
Chantier.png

ATTENTION, cet article est une ébauche !
Vous pouvez l'améliorer si vous le souhaitez.
Voir l'aide pour savoir comment modifier un article


La vulve (du latin volva, puis de vulva, « utérus ») est l'ensemble des organes génitaux externes de la femme et de certaines femelles de mammifères, constitué principalement des grandes et des petites lèvres enserrant l'entrée du vagin, du clitoris et du méat urinaire.

La vulve comporte de nombreuses structures anatomiques majeures et mineures, dont l'entrée du vagin, organe génital interne. L'ensemble de ces organes externes ont aussi une fonction sexuelle liée au plaisir : ils sont richement innervés et participent à l'acte sexuel lorsqu'ils sont sollicités de façon adéquate.

Sa structure chez la femme est équivalente à celle de nombreux mammifères.

Structure anatomique chez la femme

Vulve en position ouverte. 1. Capuchon du clitoris ; 2. Gland du clitoris ; 3. Méat urinaire ; 4. Vestibule vulvaire ; 5. Petites lèvres ; 6. Orifice vaginal ; 7. Grandes lèvres ; 8. Raphé du périnée

Chez l'être humain, le sexe de la femme est composé de plusieurs structures anatomiques majeures (du haut vers le bas) :

  • le mont de Vénus, et ses poils pubiens : en bas du ventre ;
  • les grandes lèvres ou lèvres externes, placés de part et d'autre, grands replis de peau adipeux ;
  • les petites lèvres, nymphes ou lèvres internes, replis muqueux de peaux, à l'intérieur ;
  • le clitoris, organe érectile et son capuchon ou prépuce clitoridien, au sommet des petites lèvres. Formé de deux corps caverneux, il est placé à l'avant de la vulve, et le gland du clitoris est en partie protégé par le capuchon formé par les petites lèvres. Il est caractérisé par sa sensibilité due à sa grande richesse en terminaisons nerveuses ;
  • le méat urinaire, ouverture de l'urètre par laquelle l'urine est expulsée lors de la miction, en dessous du clitoris ;
  • le vestibule vulvaire, dépression centrale de la vulve, avec au fond de cette dépression le méat urinaire et l'entrée du vagin ; entre les petites lèvres, l'entrée du vagin ou orifice vaginal ;
  • la fourchette vulvaire, en dessous de l'orifice vaginal, qui unit les nymphes, par leur extrémité postérieure pour former le pli commissural de Jayle.


La vulve comporte aussi d'autres structures :

  • le périnée, large ensemble de muscles sous la peau, tout autour de la vulve et pas seulement entre l'anus et les grandes lèvres (voir le schéma dans l'article détaillé), comprenant en particulier le muscle pubo-coccygien dont la tonicité peut être renforcée par un exercice de Kegel et jouer un rôle important dans les relations sexuelles ou simplement pour la rééducation périnéale après un accouchement.
  • des glandes sébacées, sur les grandes lèvres ;
  • les glandes vaginales, moins visibles à l'œil nu :
    • les glandes de Bartholin, deux petits orifices situés à gauche et à droite de l'orifice vaginal, dans l'épaisseur des grandes lèvres, qui sécrètent de la cyprine pour la lubrification vaginale. D'une dimension d'environ 15 mm × 8 mm × 5 mm, leurs orifices s'ouvrent dans le sillon sous-hyménéal entre l'hymen et les petites lèvres ;
    • les glandes de Skene, deux petits orifices à gauche et à droite du méat urinaire, qui peuvent expulser un fluide proche du liquide séminal masculin à l'approche ou au moment de l'orgasme.

Voir également